Romain Bertrand

Dari Wikipedia bahasa Indonesia, ensiklopedia bebas
Lompat ke: navigasi, cari

Romain Bertrand adalah seorang peneliti Prancis di bidang sejarah dan ilmu politik dan pakar tentang Indonésia. Sejak 2008 dia adalah seorang Direktur penelitian di Fondation nationale des sciences politiques ("Lembaga nasional untuk ilmu politik", suatu lembaga di bawah naungan Institut d'études politiques, salah satu perguruan tinggi ternama di Prancis yang bergerak di bidang ilmu politik). Romain Bertrand adalah lulusan Institut d’études politiques dari Bordeaux (1996) dan meraih gelar doktor di bidang ilmu politik di Institut d'études politiques di Paris tahun 2000. Disertasinya adalah mengenai perjalanan masuk dunia politik orang priyayi pada masa kolonial, antara tahun 1880-an dan tahun 1930-an. Romain Bertrand bergabung dengan Centre d'études et de recherches internationales (CERI, "Pusat pelajaran dan penelitian internasional")tahun 2001.

Romain Bertrand sempat menjadi fellow di Universiti Kebangsaan Malaysia dan di Nuffield College di Oxford. Dia juga sempat menjadi dosen undangan di Departemen Hubungan International di Universitas Fudan di Shanghai et dan di Departemen Sociologi di New School for Social Science Research di New York.

Di Institut d'études politique Paris, dia memimpin, bersama seorang peneliti lain, seminar penelitian berjudul "L'épreuve des Indes. Les fabriques impériales de la modernité" ("Percobaan di Hindia. Pembuatan modernitas melalui penjajahan"), yang membahas penulisan sejarah mengenai pembangunan dan perjalanan pengetahuan dalam rangka "pertemuan melalui penjajahan" pada masa modern[1].

Karya[sunting | sunting sumber]

Buku

  • L'Histoire à parts égales. Récits d'une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe siècles), Paris, Le Seuil, 2011.
  • Indonésie, la démocratie invisible. Violence, magie et politique à Java, Paris, Karthala, 2002.
  • État colonial, noblesse et nationalisme à Java : la Tradition parfaite (Templat:Sp-s), Paris, Karthala, 2005.
  • Mémoires d'empire. La controverse autour du "fait colonial", Bellecombe-en-Bauges, Editions du Croquant, 2006.
  • Cultures of Voting. The Hidden History of the Secret Ballot (avec Jean-Louis Briquet et Peter Pels, dir.), Londres, Hurst, 2007.
  • Dossiers « Pèlerinages politiques » (Politix, 20 (78), 2007), « L’État colonial » (avec Emmanuelle Saada, Politix, 17 (66), 2004) et « Anthropologies du sujet politique » (Raisons politiques, 1 (4), 2000).

Penelitian

  • Habermas au Bengale, ou comment « provincialiser l’Europe » avec Dipesh Chakrabarty, Political Science Working Papers Series, Université de Lausanne, n° 40, 2008.
  • Politiques du moment colonial. Historicités indigènes et rapports vernaculaires au politique en « situation coloniale », CERI, Questions de recherche n° 26, octobre 2008.
  • Les sciences sociales et le ‘‘moment colonial’’. De la problématique de la domination coloniale à celle de l’hégémonie impériale, CERI, Questions de recherche n° 18, juin 2006.


Artikel

  • (2010) « Norbert Elias et la question des violences impériales. Jalons pour une histoire de la ‘‘mauvaise conscience’’ coloniale », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 106, pp. 127-140.
  • (2009) « A Foucauldian, Non-Intentionalist Analysis of Modern Javanese Ethics », International Social Science Journal, n° 191, décembre-janvier, pp. 75-93.
  • (2008) « Entre legs lusitanien et discours indigéniste. Eléments d’histoire et de sociologie politiques des Betawi de Djakarta », Lusotopie, décembre, vol. 15, n° 2, pp. 175-196.
  • (2008) « ‘‘Des gens inconvenants’’. Javanais et Néerlandais à l’aube de la rencontre impériale », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 171-172, mars, pp. 104-121.
  • (2008) « Les organisations de ‘‘promotion de la démocratie’’ et la construction des bureaucraties électorales indonésiennes », Critique internationale, n° 40, juillet-septembre, pp. 51-72.
  • (2008) « La ‘‘folla divenuta folle’’. Violenza e autoctonia nella Giava della Reformasi », Antropologia Annuario, vol. 8, n° 9-10, pp. 155-178.
  • (2007) « Les relations entre l’Indonésie et la Malaisie. L’histoire oubliée d’un nationalisme malais et d’un islam social-démocrate sans frontières (c. 1920-1960) », Matériaux pour l’histoire de notre temps (BDIC de Nanterre), n° 88, octobre-décembre, pp. 44-51.
  • (2007) « Rencontres impériales. L’histoire connectée et les relations euro-asiatiques », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 54, n° 4-bis, pp. 55-75.
  • (2007) « La ‘‘Politique éthique’’ des Pays-Bas à Java (1901-1926) », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 93, janvier-mars, pp. 115-138.
  • (2007) « Histoire d’une ‘‘réforme morale’’ de la politique coloniale des Pays-Bas : les Ethicistes

et l’Insulinde (c. 1880-1930) », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 54, n° 4, pp. 86-116.

  • (2006) « La mise en cause(s) du fait colonial. Retour sur une controverse publique », Politique africaine, n° 102, juin, pp. 28-49.
  • (2006) « Les orientalistes, conseillers du prince colonial ? Expertise savante et ‘‘politique musulmane’’ aux Indes Néerlandaises (c. 1880-1920) », Raisons politiques, n° 22, mai-juin, pp. 95-117.
  • (2006) « Histoires de thuyul. Notes sur l’économie morale et politique du commerce avec le monde des esprits à Java Centre », Le Journal des anthropologues, n° 104-105, pp. 389-416 (version remaniée et augmentée d’un article publié sous le titre « Rencontres avec les thuyul. Heurs et malheurs du commerce avec le monde invisible à Java », Péninsule. Revue d’études interdisciplinaires sur l’Asie du Sud-Est péninsulaire, n° 50, 2005, pp. 34-55).
  • (2004) « L’ascèse pour la gloire. Trajectoires notabiliaires de la noblesse de robe de Java (17ème-19ème siècle) », Politix, volume 17, n° 65, juillet, pp. 17-44.
  • (2004) « Islam, pouvoir et modernité en Asie du Sud-Est : de la ‘‘première modernité islamique’’ aux radicalismes contemporains », Mouvements, n° 36, novembre-décembre, pp. 31-42.
  • (2003) « Un sujet en souffrance ? Récit de soi, violence et magie à Java », Social Anthropology, volume 11, n° 3, pp. 285-302.
  • (2002) « Indonesia Raya. Les trois âges du nationalisme indonésien », Lusotopie, printemps, pp. 197-214.
  • (2001) « Ki Gendeng, un sorcier en politique. Réflexions sur les dimensions occultes de l'espace public en Indonésie », Politix, volume 14, n° 54, juillet, pp. 43-73.
  • (2001) « La rencontre coloniale, une affaire de mœurs ? L’aristocratie de Java face au pouvoir hollandais à la fin du 19ème siècle », Genèses, n° 43, juin, pp. 32-52.
  • (1999) « Le goût de la papaye jaune. Stratégies d’extraversion et pratiques hybrides en Indonésie coloniale », Politique africaine, n° 74, juin, pp. 130-150.

Sumbangan dalam buku bersama

  • (2010) « Histoire globale, histoire connectée », dans C. Delacroix, F. Dosse, P. Garcia et N. Offenstadt (dir.), Historiographies I. Concepts et débats, Paris, Gallimard / Folio Histoire, vol. 1, pp. 366-377.
  • (2009) « Regards sur la Reformasi : la saga Syaukani. Scandales environnementaux, affairisme partisan et pouvoir militaire à Kalimantan Est (Indonésie) », dans M. Camau et G. Massardier (dir.), Démocraties et autoritarismes. Fragmentation et hybridation des régimes, Paris, Karthala, collection Science politique comparative, pp. 165-189.
  • (2009) « Histoires d’empires. La question des ‘‘continuités du colonial’’ au prisme de l’histoire impériale comparée », dans Pierre-Robert Baduel (ed.), Chantiers et défis de la recherche sur le Maghreb contemporain, Tunis, Editions IRMC, pp. 129-154.
  • (2008) « Les ‘‘guerres du vice’’ du gouverneur Sutiyoso. Entreprises criminelles, milices islamistes et pouvoir politique à Djakarta », dans J.-L. Briquet et G. Favarel (eds.), Aux frontières de l’illicite. Milieux criminels et pouvoirs politiques, Paris, Karthala, collection Recherches internationales, pp. 84-103.
  • (2008) « Le Quartier Latin pour le Viêtnam ! Mai 68 et l’anticolonialisme », dans D. Dammame, B. Gobille, F. Matonti et B. Pudal (dir.), Mai-juin 68, Paris, Editions de l’Atelier, pp. 89-101.
  • (2007) « Faire parler les subalternes ou le mythe du dévoilement », dans M.-C. Smouts (dir.), La Situation postcoloniale. Les postcolonial studies dans le débat français, Paris, Presses de Sciences Po, pp. 276-284.
  • (2006, avec P. Pels et J.-L. Briquet), « Introduction : Towards a Historical Ethnography of Voting », dans R. Bertrand, J.-L. Briquet et P. Pels (eds.), Cultures of Voting. The Hidden History of the Secret Ballot, Londres, Hurst, pp. 1-15.
  • (2006) « ‘‘Plus près d’Allah’’. L’itinéraire social et idéologique d’Imam Samudra, terroriste et militant islamiste indonésien », dans B. Gaïti et A. Collovald (dir.), La Démocratie aux extrêmes. Sur la radicalisation politique, Paris, La Dispute, pp. 201-222.
  • (2004) « Chroniques d’une guerre morale. Subjectivation par l’ascèse et formation de l’Etat à Java (Indonésie) », dans J.-F. Bayart et J.-P. Warnier (dir.), Matière à politique. Le pouvoir, les corps, les choses, Paris, Karthala, collection Recherches internationales, pp. 57-91.
  • (2003) « Tigres-rois et tigres-garous. Les dimensions félines du répertoire mystique du politique à Java (17ème-20ème siècle) », dans P. Bacot, E. Baratay, D. Barbet, O. Faure et J.-L. Maynaud (dir.), L’animal en politique, Paris, L’Harmattan, pp. 133-152.

Catatan[sunting | sunting sumber]

Pranala luar[sunting | sunting sumber]